Euro Contrôle route: 1e Master Class marchandises dangereuses


Du 5 au 6 octobre, le secrétariat général Benelux a accueilli la première Master Class ADR. La master class a été organisée par Euro Contrôle Route. Le coup d’envoi a été donné par monsieur Luc. Willems, secrétaire général adjoint, qui exposé la coopération entre le Benelux et Euro Contrôle Route.
ADR est l’abréviation de l’intitulé français du traité européen relatif au transport international de marchandises dangereuses par la route :’Accord européen relatif au transport international des marchandises Dangereuses par Route”.


La législation est fort complexe et technique et sujette en outre à des adaptations tous les deux ans. Ce n’est donc pas une mince affaire pour l’inspecteur sur la voie publique qui doit se tenir au courant des derniers développements au niveau ADR. En outre, il faut savoir que les marchandises dangereuses ne représentent qu’une petite partie des attributions complètes de la plupart des contrôleurs.


Quiconque a été un jour témoin des ravages causés par un accident avec un camion transportant des produits dangereux se rend compte cependant de l’impact qu’un accident peut avoir sur l’usager de la route : risque sanitaire, risque d’incendie, files de voitures parce qu’il faut être très prudent en dégageant les lieux etc. Il était donc crucial d’offrir aux contrôleurs cette possibilité de recyclage et d’échange de bonnes pratiques.


C’est pourquoi des experts Euro Contrôle Route appartenant aux divers services de contrôle (inspection, police, douane) et l’industrie spécialisée se sont rassemblés pour donner aux participants une vue plus précise sur l’ADR. Du temps a été consacré aussi à des problèmes pratiques spécifiques comme l’inspection de conteneurs et le rôle des inspections en cas d’accident avec un transport de marchandise dangereuses.


La Commission européenne était représentée. Elle a exposé les développements récents et futurs concernant l’ADR et s’est penchée sur les conséquences concrètes de l’échange d’informations entre les états membres en matière d’infractions à la législation ADR, telles qu’elles sont constatées lors de contrôles routiers.
L’importance de formations initiales et continues et le point de vue du secteur du transport étaient d’autres sujets discutés.


Les expériences positives tirées de cette première master class incitent à attendre impatiemment la suivante qui est programmée en 2011.


X  Recent articles
Tous articles