Contrôle routier régional multilatéral dans le département de Zala, en Hongrie

A l'invitation de l'Autorité nationale du Transport et de l'Inspectorat du Transport du département de Zala, s'est tenue, du 15 au 18 mai, une grande opération multilatérale de contrôle de trois jours sur les principaux axes de transit du sud-ouest de la Hongrie, avec la participation de quatre pays. Des inspecteurs et des experts du contrôle du transport routier originaires d'Autriche, de la République tchèque, de la Croatie et de la Pologne ont assisté à cet événement. Suite des problèmes administratifs de dernière minute, la Roumanie et la Slovénie n'ont pu hélas participer à ce programme. Toutefois, cet événement - se focalisant pour l'occasion sur la pratique quotidienne - s'est avéré un grand succès, dans la droite ligne des échanges ECR organisés ces deux dernières années. Les sites de contrôle ont été installés le long des autoroutes M70 et M7, assez près des frontières croates et slovènes, pour capter le trafic se dirigeant vers ou provenant du sud-ouest de l'Europe. Les résultats parlent d'eux-mêmes : sur les 90 véhicules inspectés, 13 véhicules ont présenté des problèmes de conditions techniques et/ou de sécurisation des chargements. Dans 5 cas, la gravité des défectuosités techniques a nécessité l'immobilisation des véhicules. Onze fois, les conducteurs ont enfreint les règlements régissant les heures de conduite et de repos et/ou l'utilisation des tachygraphes. Six cas de manipulation des dispositifs ont été détectées. Un conducteur a refusé de collaborer avec les inspecteurs. La police, appelée en renfort, a saisi la preuve de l'infraction : un dispositif de manipulation que le conducteur avait réussi à démonter et à jeter loin du véhicule pendant qu'il attendait.
Au rang des infractions ADR (sécurisation des chargements, étiquetages manquants ou incorrects, documents mal remplis etc.), une infraction très grave (transport d'éthanol sans certificat ADR approprié) a été découverte au cours de cette semaine d'action. Par contre, on n'a détecté que deux cas, un de chaque sorte, en matière de surcharge des essieux et de documents de transport.
.Tout au long de la semaine, et plus particulièrement lors du barrage de la M7, l'opération a été assistée par la Police hongroise, les Douanes, la Direction de la Gestion des catastrophes (contrôles ADR), les Services vétérinaires et la Société de gestion des Autoroutes (péages compris), afin de pouvoir mener des contrôles tous azimuts.
Les chiffres cités plus haut et un échange efficace d'expériences de contrôle autorisés par ces programmes soulignent chacun l'importance des incessants efforts consentis en la matière pour intensifier partout en Europe de telles actions concertées régulières, comme on le fait déjà toute l'année dans le cadre d'Euro Contrôle Route.
Le prochain cycle de contrôle multilatéral en Hongrie a été prévu du 12 au 14 juin, avec 3 pays hôtes.
 


X  Recent articles
Tous articles