Trois jours d'action routière concertée dans le nord-est de la Hongrie

Le cycle suivant des contrôles régionaux a été organisé près de Debrecen du 12 au 14 juin. L'inspectorat du transport du département de Hajdu Bihar a été heureux d'accueillir cet événement. Ce devait être un échange bilatéral ordinaire avec la République tchèque. Toutefois, malgré les difficultés administratives et financières rencontrées, les organisateurs hongrois se sont félicités de pouvoir aussi accueillir des inspecteurs de Roumanie (ISCTR)et de Slovaquie (NIP)

Le premier et le second jour de cette action, qui ont eu lieu à et près de la frontière à Ártand et à Püspökladány (à la jonction des routes nationales n° 4 et 42), se sont concentrés sur les manipulations aux tachygraphes et les conditions techniques des véhicules, en ce compris la mesure du poids par essieu. Sur ce dernier site, la présence d'une station mobile de contrôle technique a grandement facilité la détection des déficiences des systèmes de freinage. Le troisième jour, on a procédé à la clôture totale de l'autoroute M3, dans le cadre d'un travail conjoint avec la police, les douanes et la direction de la gestion des catastrophes. Des inspections complexes y ont été menées, allant de la sécurisation des chargements aux vérifications ADR en passant par des contrôles techniques.
158 véhicules ont été contrôlés durant ces trois jours, dont près de 50 % étaient immatriculés à l'étranger. On y a relevé quelque 30 infractions (dont près de 13 % affectant des véhicules étrangers)relevant du contrôle technique des véhicules : essentiellement les freins, les pneus, ou des systèmes d'éclairage endommagés ou inopérants. On a vérifié 683 jours de travail et constaté deux infractions aux heures de conduite et de repos, dont une manipulation. On a relevé aussi une infraction liée aux documents de transport, due à l'absence de licence.
.
En conclusion de cette semaine, nous avons également examiné comment poursuivre efficacement, au niveau national, les manipulations aux tachygraphes effectuées à l'aide d'aimants, sachant que ces infractions, tout comme l'utilisation de cartes tachygraphiques doubles ou multiples, augmentent fortement ces derniers temps.
Les informations et bonnes pratiques échangées ont été estimées très utiles par les participants. Le prochain contrôle bi- ou multilatéral est programmé pour la fin septembre en République tchèque et pour le début octobre en Hongrie.
 


X  Recent articles
Tous articles