Master Class ECR-TISPOL sur les manipulations des tachygraphes digitaux et des limiteurs de vitesse

Euro Contrôle Route (ECR) et TISPOL ont hébergé la huitième master class sur les fraudes aux tachygraphe digitaux à Osnabrück du 22 au 26 octobre. Le chef de police d'Osnabrück et M. Maiworm du BAG ont ouvert cette session et souligné dans leur discours d'ouverture l'importance de la bonne formation des équipes de contrôleurs face aux problèmes grandissants des manipulations des tachygraphes.

Les premières master classes, organisées en 2009, ont vite eu une énorme popularité dans la communauté européenne des contrôleurs : les demandes ont toujours excédé le nombre de places disponibles.

Ces dernières années ont connu un regain d'intérêt des pays scandinaves, et de la Finlande en particulier. Les master class ont ainsi pu bénéficier d'une plus vaste audience que les événements traditionnels de formation ECR.

Une master class dure trois jours. Le premier jour, on présente aux étudiants ECR et TISPOL, et plus particulièrement les sites web et les informations utiles qu'ils apportent aux contrôleurs, la législation sur les tachygraphes, les législations déjà prises ou étudiées par le Parlement européen et les derniers développements de la technologie des tachygraphes. L'après-midi, les étudiants se consacrent à des cas pratiques individuels.


Le deuxième jour, on entre dans le vif du sujet. Le matin, des spécialistes du groupe de travail TWG montrent aux étudiants les techniques les plus courantes de manipulation, tout autant que les approches les plus sophistiqués. Une attention spéciale est accordée aux méthodes de détection sur la route.

L'après-midi, les étudiants ont l'occasion de mettre ces théories en pratique : ils travaillent en groupe à la résolution de cas expérimentaux, qui seront ensuite soumis, un à un, à un feed-back très minutieux.

Le troisième jour, on présente aux étudiants différents logiciels pouvant soutenir leur travail. Lors de cette master class, des ingénieurs de TachoScan ont montré les derniers développements du secteur. Puis on demande aux étudiants de présenter à leur tour comment ils contrôlent les tachygraphes et détectent les manipulations. Cette partie du programme facilite l'échange de bonnes pratiques entre les pays participants.

Ces trois jours de master class ont créé un réseau de contrôleurs très bien formés, restant souvent en contact longtemps après cette formation pour échanger des expertises ou des informations.


 


X  Recent articles
Tous articles