Echange multilatéral Leiden

La date : dimanche 14  2013. Le drapeau ECR est fièrement hissé devant l'hôtel Holiday Inn à Leiden. L'échange multilatéral aux Pays-Bas est sur le point de commencer. C'est au cours de l'après-midi que les 17 participants arrivent les uns de l'aéroport, les autres de la gare, véhiculés par leurs collègues néerlandais.

Après un léger retard, le directeur Il&T du transport routier et ferroviaire ouvre officiellement l'événement. On explique brièvement le programme aux étudiants, qui participent ensuite à un jeu introductif leur permettant de se connaître mutuellement. Après le dîner, les participants oublieront quelque peu leur "métier" dans une partie de bowling  destinée à rompre la glace ! La fatigue les poussa enfin à gagner leurs chambres.

Le lundi, c'est l'ouverture du programme officiel avec une présentation de IL&T, de ses tâches et de ses compétences. Après le déjeuner, ce sera au tour des participants de se mettre à l'ouvrage, dans une discussion sur le contrôle du cabotage. A la fin de cet échange très franc d'idées , il apparaît qu'aucune approche commune ne se dégage au niveau européen. Les participants, qui se voient d'abord présenter un "case study" leur fournissant le background théorique nécessaire, sont invités à développer un cas pratique eux-mêmes.
Après la théorie, les participants iront rejoindre leurs collègues néerlandais sur l'aire de stationnement où on leur donne un briefing approfondi sur les émetteurs d'impulsions et les manipulations, en utilisant un camion comme support visuel.

Le mardi, les étudiants participent à un contrôle routier au bord de l'autoroute A4. Ce contrôle est pour eux l'occasion de voir de leurs propres yeux comment travaillent les inspecteurs néerlandais. Et dans la foulée, on leur fait suivre un atelier sur les contrôles ADR. Les cas pratiques constatés au cours de l'après-midi feront l'objet d'un debriefing dès qu'ils auront regagné l'hôtel.

Le mercredi, lever matinal pour les participants qui iront visiter la célèbre criée aux fleurs d'Aalsmeer. Bien plus qu'une simple visite touristique, c'était l'occasion de découvrir de très près un produit typiquement néerlandais et toute la logistique de son transport. Une visite qui se tenait en quatre langues, au grand bonheur des interprètes qui pouvaient ainsi souffler quelque peu. L'après-midi, les connaissances des participants ont été soumises à un test. Le vainqueur a pu remporter un outil de téléchargement. L'échange a ensuite porté sur la présentation du matériel de formation TRACE sur le contrôle des heures de conduite et de repos. Les organisateurs avaient choisi de ne sélectionner que quelques points exemplatifs permettant de donner aux participants une bonne idée du matériel disponible. Il est vite apparu évident que ce matériel était parfaitement inconnu d'un nombre important d'inspecteurs participant à l'échange.

Le jeudi, les étudiants ont pu voir comment les Pays-Bas traitent leurs bons et leurs mauvais sujets, dans des contrôles opposant la douceur à la fermeté. L'après-midi, on a revisité le thème du cabotage à l'aide de cas pratiques. Ce qui s'est très vite imposé, c'est l'extrême complexité de ce type de contrôle. L'après-midi a été consacré à un petit tour en bateau sur les canaux de Leiden. Les étudiants ont eu ensuite un temps libre leur permettant d'acheter quelques souvenirs à ramener chez eux, avant de passer au dîner d'adieu et aux discours.

Le vendredi matin, à 10 heures, après avoir bouclé leurs valises, les participants ont procédé à une évaluation de l'échange. Ils s'en sont tous montrés assez heureux : plein de choses nouvelles ont été discutées et de très bons contacts ont été pris.

A 11 heures, ils ont été escortés jusqu'à l'aéroport par leurs collègues néerlandais. Et le local une fois nettoyé, le drapeau a été ramené, signifiant la fin de cette formidable semaine. L'échange, activité fondamentale de ECR, a une fois de plus prouvé tout son intérêt.


 


X  Recent articles
Tous articles